Une année de bilan et de changements

Une année de bilan et de changements que cette cinquième année d’existence du réseau des déléguées sociales et délégués sociaux de la FTQ en Montérégie. Ça fera cinq ans en janvier 2011 que je suis en poste. Le temps était venu de faire le point. J’ai donc interpellé et réuni les trois Conseils régionaux de notre structure pour entamer une réflexion sur les orientations et les priorités à donner à ce réseau dont les besoins évoluent.

Je l’avais déjà pressenti et cela se confirme : les besoin en matière de formation s’élargissent. On forme moins de nouveaux DS mais ils continuent de réclamer des formations complémentaires. Et ils sont prêts à s’impliquer.

À preuve – avec l’appui du conseiller régional de la FTQ et des Conseils régionaux – nous avons formé un Comité d’entraide dont il est question plus loin. Les syndicats affiliés ont été mis à contribution pour élargir la réflexion et les contacts avec les milieux de travail.

Une autre étape est ainsi franchie pour consolider notre action pour les années à venir.

FORMATION
Pour la première fois en cinq ans, la formation de base de septembre a été annulée, faute d’un nombre suffisant de participants. La question était dans l’air depuis quelque temps mais la réponse apparaissait évidente : avec un bassin d’environ 250 DS sur le territoire, il faut songer à de nouveaux besoins de formation. Une démarche est entreprise dont il est question plus bas.Une session de formation du cours DS de base :

  • 17, 18, 19 mars à Brossard : 14 personnes

Trois sessions de perfectionnement :

  • 9 février à Brossard : échanges sur nos interventions en prévention du suicide : 8 participants et participantes
  • 27 et 28 octobre à Brossard : harcèlement psychologique au travail : 23 personnes
  • 23 et 24 novembre à Brossard : prévention du suicide : 10 personnes

Une rencontre annuelle :

  • 22 avril à Brossard : 55 délégués sociaux pour un total d’une soixantaine de personnes ont participé. L’intérêt se maintient et le taux de satisfaction est rassurant. Les délégués sociaux le disent clairement : ils ont besoin d’un moment dans l’année pour se rencontrer, échanger, se ressourcer.

Thème : « Sortir du cercle de la dépendance : comment y arriver ».

Manon Bouthot, directrice générale de Centraide Richelieu-Yamaska, a mentionné que l’organisme soutient depuis longtemps des centres de réhabilitation en dépendance.

Le témoignage d’un toxicomane a soulevé émotions et applaudissements convaincants. Il a permis d’entamer la réflexion et les échanges pour la conférence de Jean-Pierre Gagné, travailleur social et expert en dépendance, ayant pour titre « L’approche motivationnelle et le cycle du changement ». Il a expliqué comment cette approche novatrice de la toxicomanie et des autres dépendances permet de comprendre ce que vit la personne qui demande de l’aide. « Le traitement devient alors un outil ajusté au stade de motivation du client. Il s’agit généralement d’un traitement par étapes, au fil des ans dans bien des cas. »

Dans un jeu de rôle en ateliers, les participants et participantes ont ensuite tenté de proposer des moyens d’aide appropriés au niveau de motivation de la personne à aider.

Deux soirées Ressource :

  • 11 mai : une quinzaine de personnes ont rencontré l’organisme Entre Elles de Granby au CRFTQ Haute-Yamaska
  • 18 octobre : dans le cadre de l’A.G. du CRFTQ du Suroît, nous avons reçu Steve Hickey, dg de Centraide Sud-Ouest du Québec pour la campagne; Yvette McMillan, dg Coin du Partage, dépannage alimentaire de Beauharnois; Josée Poirier, coordonnatrice Groupe d’entraide Le Dahlia, soutien en santé mentale. Une vingtaine de personnes assistaient.

Au total, nous avons rejoint 150 personnes dans le cadre d’activités de formation en 2010. La liste des DS en Montérégie compte maintenant un total de 237 hommes et femmes actifs. Ils sont répartis comme suit : 33 Haute-Yamaska, 140 Richelieu et 40 Suroît, plus 24 «hors région», donc de la périphérie, qui suivent nos activités.

Nous constatons une légère baisse par rapport à 2009, tenant compte d’une nouvelle cote pour les inactifs en milieu de travail. En effet, un certain nombre de DS ont quitté leur fonction, ont pris leur retraite, ont quitté ou perdu leur emploi au cours de la dernière année. Mais je considère que les personnes formées demeurent un atout pour leur communauté ou leur nouveau milieu de travail, le cas échéant.

ACTIVITÉS SPÉCIALES

À partir d’avril et à plusieurs occasions au cours de l’année, j’ai participé à une recherche de l’UQAM sur les réseaux d’entraide en milieu de travail à la demande de la FTQ. Entrevue avec le chercheur, le professeur Denis Harrisson, révision du rapport préliminaire et commentaires au chercheur, soutien à la rédaction du questionnaire/sondage à être distribué en février 2011 à un large bassin de DS à travers le Québec, rencontres de suivi et liens avec la FTQ, sélection de DS pour le pré-test du sondage, sélection de DS pour l’administration du sondage.

En mai et juin, j’ai participé à la démarche sur les normes d’excellence à Centraide.

24 août : à la demande de Martine Phaneuf, j’ai donné un atelier sur la communication et l’écoute dans le cadre de la formation des représentants délégués. La préparation avait été faite avec Martine.

Durant l’automne, j’ai travaillé à la mise sur pied d’un Comité d’entraide pour la Montérégie. La première réunion a eu lieu le 9 novembre.

Semaine du 29 novembre : participation au Congrès triennal de la FTQ.

FORMATION CONTINUE

  1. Je suis déléguée des instances régionales FTQ au Comité alcoolisme, toxicomanies et autres dépendances de la FTQ : 7janv – 30mars – 3juin – 23sept
  2. Quatre fois par année ou au besoin, les rencontres de coordination FTQ se tiennent la veille du comité FTQ : 6janv – 29mars – 2juin – 22sept – 22nov
  3. 20 janvier : Colloque FTQ sur les compagnies d’assurances
  4. 28 avril : atelier sur les proches aidants au Centre L’Essentielle de Beloeil
  5. 15 octobre : Colloque de l’Université Laval sur la santé mentale et le travail
  6. 3 novembre : conférence annuelle des DS du Conseil régional FTQ Montréal métropolitain
  7. 15 décembre : formation avec le philosophe Jean-François Malherbe sur le thème « Comment mettre nos valeurs syndicales en pratique ». Il accompagne la FTQ dans ses réflexions depuis l’année 2000.

REPRÉSENTATION

Je poursuis mon implication au sein du Réseau d’action contre la détresse et le suicide du CSSS du Suroît : 4 réunion cette année.

  • 6 mai : j’ai accompagné Manon Bouthot au congrès du SQEES-298, le Syndicat des employés et employées de service (FTQ) à St-Hyacinthe pour une présentation sur Centraide et le partenariat avec la FTQ.
  • 18 octobre : message bilan du réseau et sur la campagne Centraide à l’A.G. du CRFTQ du Suroît.
  • 1er novembre : première réunion avec l’Association canadienne pour la santé mentale – section Rive-Sud.

J’essaie aussi d’assister le plus régulièrement possible aux assemblées générales des trois conseils régionaux de la FTQ : celui du Suroît, celui du Richelieu et celui de la Haute-Yamaska.

Comme à chaque année, je visite des organismes communautaires du territoire en plus de ceux rencontrés dans le cadre du CAF, afin de mieux connaître leurs services, leur présenter le réseau et mon travail pour ainsi faciliter les contacts ultérieurs, le cas échéant : ToxicoGîtes à Upton; Le Phare à St-Hyacinthe; L’Essence Ciel à St-Hubert, Centre de femmes de Cowansville, Entr’Elles de Granby.

SOUTIEN ET OUTILS
Tout au long de l’année 2010, j’ai collaboré à la rédaction d’un porte-folio qui présente et explique le réseau des DS de la FTQ. Il a été lancé au congrès triennal de la centrale de novembre.

J’ai aussi fait partie du comité technique de révision du cours de base de 3 jours offert aux nouveaux DS à la FTQ. La nouvelle version du cours sera testée au début de 2011.

Janvier : soutien aux membres de la section locale 2799 du SCEP chez Groupe Lacasse en lock-out.

Janvier-février-mars : plusieurs rencontres d’encadrement d’un DS en formation pour devenir formateur.

J’ai fourni du soutien à la préparation d’une politique sur le harcèlement psychologique au travail à la demande du président du syndicat (Métallos-9414) chez A&D Prévost à Richelieu.

Octobre : soutien sur plusieurs semaines à la s.l. 1004 Métallos chez Asten Johnson à Valleyfield qui vivait une crise due à un cas de harcèlement sexuel : rencontres avec le syndicat, rencontre avec l’employeur, une demi-douzaine de rencontres en groupes restreints avec les différentes équipes de travail et divers suivis, liens avec les ressources du milieu, etc.

Novembre-décembre : liens avec les ressources et soutien à une s.l. pour l’adaptation d’un poste de travail pour une personne sourde dans le cadre du projet Travaillons ensemble de la FTQ en collaboration avec le Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées (ROSEPH) et le SEMO (un service spécialisé d’intégration au travail) Montérégie. À suivre.

Base de données : nous n’avons pas encore réussi à rendre ma base de données disponible sur Internet dû à d’autres priorités, au fait qu’il faut la transformer et aussi parce que le site de la FTQ a été en travaux et mise à niveau durant les derniers mois. À suivre.

À l’écoute
Comme par le passé, j’ai publié quatre bulletins d’information pour le réseau : en mars, juin, septembre et décembre. J’en profite toujours pour faire la promotion de la campagne Centraide au moment opportun. Voir les exemplaires en pièces jointes.

CAMPAGNE CENTRAIDE et COMITÉ D’ALLOCATION DES FONDS

Pour une cinquième année, j’ai participé au Comité d’allocation des fonds de Centraide Richelieu-Yamaska. J’y serai à nouveau en 2011. Il s’agit d’un exercice dont je fais la promotion régulièrement quand j’explique pourquoi on peut faire confiance à Centraide. D’ailleurs, cet argument sert à convaincre les syndicats de contribuer à la campagne.

POSTES CANADA :
Pour développer de façon plus systématique des CMT dans les bureaux de poste en dehors de la grande région métropolitaine, j’ai entrepris de longues démarches avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP-FTQ) à Montréal et à Québec. Nous tentons d’étendre la pratique qui prévaut dans la grande région de Montréal (du personnel libéré pendant quelques semaines pour faire la campagne) au reste du Québec. Le directeur du STTP basé à Québec, Christian Martel, me dit qu’il est confiant d’avoir des résultats pour la campagne 2010 et qu’il poursuivra ses efforts l’an prochain. Espérons que l’avenir lui donnera raison.

J’ai soutenu et encouragé certaines campagnes en milieu de travail, particulièrement dans la MRC de Rouville pour Centraide Richelieu-Yamaska. Les démarches entamées à l’automne 2009 pour Centraide Sud-Ouest du Québec avec le Syndicat canadien de la fonction publique pour le secteur municipal (SCFP) et l’Union des employées et employés de service (UES-800) n’ont pas abouti. Ce dernier groupe est passé à la CSN. Je poursuis d’autres démarches avec le SQEES-298 pour un certain nombre de salariés des services de santé.

Par ailleurs, nous nous assurons que les trois Conseils régionaux FTQ de la Montérégie contribuent, à leur mesure, à la campagne des deux Centraide. Et nous encourageons de plus en plus de syndicats locaux à faire de même. J’ai l’intention de développer ce créneau dans la prochaine année.

Malheureusement, quelques campagnes qui avaient pris un certain élan ont été carrément inactives cette année encore : difficultés économiques, conflits de travail et mises à pied sont les principales causes.