Sous le signe de la reconnaissance

Ce début d’année 2010 marque une nouvelle page du réseau des déléguées sociales et délégués sociaux de la FTQ en Montérégie sous le signe de la reconnaissance. Reconnaissance au sens où de plus en plus de gens savent que le réseau est bien vivant et qu’il a toute sa légitimité. Reconnaissance marquée par un intérêt de plus en plus grand des syndicats affiliés pour cette fonction essentielle. Reconnaissance des militants et militantes eux-mêmes qui réclament encore plus de formation. Et enfin, reconnaissance couronnée par une assistance inégalée à la rencontre annuelle du réseau d’avril 2009.

Le nombre de DS en Montérégie, avec tout près de 250 personnes, a atteint un niveau comparable à certains réseaux voisins. La formation de nouveaux délégués sociaux tend à ralentir mais on les sent plus présents dans les milieux de travail et les besoins en matière de formation s’élargissent.

En 2009, 22 membres de syndicats affiliés sont devenus délégué social. Plusieurs dizaines ont suivi des formations en harcèlement psychologique au travail et en prévention du suicide.

Lors de la rencontre annuelle du 29 avril 2009, une soixantaine de délégués sociaux mais un total de près de 70 personnes (le double de l’année précédente) étaient présentes. Il s’agit d’un message clair et positif : le réseau est en progression, il est actif et il a certainement sa raison d’être.

Augmentation de 25 %
Au fil des diverses activités et rencontres tenues en 2009 pour le réseau, nous avons rejoint 184 personnes. La liste des DS en Montérégie compte maintenant un total de 244 hommes et femmes répartis comme suit : 37 au Conseil régional FTQ Haute-Yamaska, 133 au Conseil régional FTQ Richelieu et 56 au Conseil régional FTQ du Suroît, plus une vingtaine de la périphérie qui suivent à l’occasion nos activités. Malgré la situation économique (ou à cause de…), la participation a été plus importante en 2009 qu’en 2008 de plus de 25 % !

En 2010, nous devrions être en mesure d’offrir un bottin de ressources en ligne pour les besoins de notre réseau. Sans être exhaustif, il facilitera la tâche quand vient le temps de dénicher la meilleure ressource pour répondre à un besoin.

Bravo et merci !