Résolution du Conseil régional FTQ du Suroît sur la centrale thermique du Suroît

Attendu la volonté du Gouvernement Charest d’aller de l’avant avec le projet de centrale
au gaz du Suroît;

Attendu que le projet de centrale au gaz du Suroît a déjà été rejeté par le BAPE en 2001 en raison de ses impacts environnementaux;

Attendu qu’il n’a jamais été démontré que la centrale thermique du Suroît est nécessaire pour assurer la sécurité énergétique des Québécois;

Attendu qu’il existe des alternatives à la production thermique plus avantageuses sur le plan économique, social et environnemental, notamment la production éolienne et un
programme d’efficacité énergétique;

Attendu que l’exploitation de la centrale du Suroît irait à l’encontre des engagements de nos gouvernements de respecter le protocole de Kyoto de réduction des émissions de gaz
à effet de serre;

Attendu que la centrale thermique du Suroît va à l’encontre des principes et des règles d’un développement durable;

Attendu que la centrale du Suroît serait la propriété de Général Électrique et pourrait annoncer la privatisation en douce de notre société d’état : Hydro-Québec;

Attendu que la communauté manifeste une large opposition à la réalisation de ce projet;

Attendu que la gestion énergétique actuelle pourrait hypothéquer l’intégrité et la santé des générations actuelles et à venir;

QU’IL SOIT RÉSOLU : que le Conseil Régional FTQ du Suroît s’oppose
publiquement, à la réalisation de la centrale thermique du Suroît;

QU’IL SOIT RÉSOLU : que le Conseil procède aux arrimages nécessaires avec le milieu afin d’influencer le débat dans le sens de nos préoccupations;

QU’IL SOIT RÉSOLU : que le Conseil entreprenne les démarches nécessaires afin d’obtenir l’appui de la FTQ et ses syndicats affiliés, pour exiger du gouvernement, l’abandon de ce projet;

QU’IL SOIT DE PLUS RÉSOLU : de demander à la FTQ de mettre à contribution son service de recherche afin de rédiger un mémoire qui s’oppose au projet de centrale
thermique dans le Suroît;

QU’IL SOIT ENFIN RÉSOLU : de susciter la participation de nos syndicats affiliés aux actions de mobilisation qui seront mises de l’avant pour contrer la réalisation de ce
projet.