Le Conseil Régional FTQ du Suroît appuie les candidats du Parti Québécois

Élections au Québec

Louisanne Chevrier, candidate dans Soulange, Daniel Mallette, Président CRFTQ du Suroît, Guy Leclair, candidat dans Beauharnois, Jean-Guy Bouchard, directeur CRFTQS et président de la section locale 6486 du Syndicat ds Métallos

Louisanne Chevrier, candidate dans Soulange, Daniel Mallette, Président CRFTQ du Suroît, Guy Leclair, candidat dans Beauharnois, Jean-Guy Bouchard, directeur CRFTQS et président de la section locale 6486 du Syndicat ds Métallos

«Dans le Suroît, seuls les candidats du Parti Québécois ont signifié leur appui à la plateforme de la FTQ» a déclaré Daniel Mallette, président du Conseil régional FTQ du Suroît, en conférence de presse à Salaberry-de-Valeyfield le 27 novembre 2008.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Conseil Régional FTQ du Suroît appuie les candidats du Parti Québécois
Salaberry-de-Valleyfield, 27 novembre 2008. Le Conseil Régional FTQ du Suroît a fait parvenir la plateforme électorale de la FTQ aux candidats des principaux partis politiques dans le Suroît. Jusqu’à maintenant, seuls les candidats du Parti Québécois ont signifié leur appui à cette plateforme. « C’est pour cette raison que le Conseil Régional FTQ du Suroît invite ses membres et leurs proches à voter pour Guy Leclair dans Beauharnois, pour Joan Gosselin dans Huntingdon et pour Louisanne Chevrier dans Soulanges », a déclaré Daniel Mallette, président du Conseil régional FTQ du Suroît.

Des mesures sérieuses pour relancer l’économie
« Les candidats du PQ soutiennent les aspects économiques de notre plateforme. Nous y soulignons notamment l’importance d’une intervention conséquente de l’État afin de permettre aux travailleurs, aux travailleuses, aux citoyens et aux citoyennes de faire face à la récession. Elle contient aussi des mesures visant à favoriser le développement durable et économique en général, celui du secteur manufacturier en particulier, sans oublier le développement de véritables programmes d’aide aux travailleurs âgés », a poursuivi Daniel Mallette.

Le leader syndical a mis en garde les autres formations politiques de mettre l’emphase sur le développement économique au détriment d’enjeux tout aussi urgents et vitaux pour la société québécoise. « Il ne faudrait surtout pas, dit-il, que ce soit un prétexte pour éviter de régler d’autres problèmes comme la santé, le rétablissement du plein droit à la libre négociation dans le secteur public, les Partenariats public-privé (PPP) et la santé sécurité au travail ».

La santé est la priorité numéro 1 des Québécois et Québécoises.
Au sujet de la santé, ces candidats ont confirmé leur attachement au système de santé public ainsi que leur volonté de mettre un frein à la privatisation. « Et ce n’est pas rien. Concrètement, ils s’engagent à exiger le retrait du règlement de la loi 33 qui ouvre la porte à un monopole privé pour la pratique d’un nombre indéterminé de chirurgies en cliniques privées avec des médecins non participants à la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ), à resserrer les règles de non-participation des médecins et à tout faire à l’intérieur même du système de santé public pour régler les problèmes d’accessibilité aux soins et aux services de santé », se réjouit Daniel Mallette.

Ces candidats du Parti Québécois ont aussi affirmé vouloir mettre un terme à la formule coûteuse des PPP, formule qui ouvre la porte pour toutes sortes de privatisation des services publiques et à une explosion des coûts.

Enfin, ils souhaitent que tous les travailleurs et les travailleuses dans tous les secteurs économiques aient droit à un représentant à la prévention et à la formation de comité de santé-sécurité.

En conclusion, soulignons que la décision de la FTQ de ne pas appuyer une formation politique n’est pas synonyme de neutralité. En effet, la FTQ a encouragé tous ses militants, ses militantes et ses Conseil régionaux à interpeller les candidats dans chacune des régions du Québec sur la base de la plateforme électorale de la FTQ.

La FTQ représente plus de 5,000 membres dans le Suroît.

(30)

Pour Information : Daniel Mallette, président du Conseil régional du Suroît,
Tél :450-370-0990 Courriel : danielmallette@cgocable.ca