Assemblée générale du Conseil Régional FTQ du Suroît

Télécharger notre journal <i>Le lien syndical

Télécharger notre journal Le lien syndical

Quand : 9 octobre 2002
Heure : 19 hres 00
Endroit : 2055 blvd. Hébert, bureau 111, St-Timothée, Québec.

À l’ordre du jour

- Bilan de la grève des travailleurs et travailleuses de Montupet (T.C.A.-750) par un membre du comité de négociation.

- Intervention d’un organisateur du S.T.T.P. (Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes) de Salaberry-de-Valleyfield sur la campagne de syndicalisation des courriers des routes rurales.

- Allocution d’un membre de l’exécutif du syndicat des travailleurs et travailleuses de Vidéotron (S.C.F.P. local 2815), en grève depuis plus de 4 mois. Campagne de solidarite de la F.T.Q.

- Point d’information sur l’ouverture prochaine d’une « Caisse d’économie des travailleurs » dans un local adjacent au local du Conseil Régional FTQ du Suroît.


Campagne de syndicalisation des membres de l’O.C .R..R. (Organisation des courriers de Routes Rurales)

Depuis lecongrès du Conseil Régional FTQ du Suroît le 20 avril 2002, le STTP (Syndicat des travailleurs et des travailleuses des postes) a mené une grande campagne de signature de cartes de membres à leur syndicat auprès des courriers de routes rurales. Cette campagne a débutée le 5 août auprès de plus de 4,000 courriers de routes rurales. La confiance était là et le résultat leur a donné raison de l’être. Le 13 septembre, le STTP avait fait signer un nombre suffisant de RR pour pouvoir affronter le Boss de Postes Canada avec un mandat clair.

Comme toujours, le Québec a été le chef de file du Canada dans cette campagne. Les membres du STTP au Québec ont de loin dépassés le nombre de signatures de partout au Canada. Plusieurs membres du STTP du Québec ont donné un fier coup de main en Ontario pour pouvoir finaliser les signatures à temps. Dorénavant, nous pouvons parler des RR comme des membres du STTP. La campagne se poursuivra pour amasser encore plus de signatures.

Fort de l’appui très concret du STTP, il ne reste plus qu’à forcer le gouvernement è abroger l’article de la loi canadienne qui privent les RR de la pleine reconnaissance syndicale.

Roger Lalonde
Représentant STTP-Valleyfield